Tin Ngoại Ngữ

Six ans de pontificat : le courage et la sérénité du pape, par Alessandro Gisotti

« Pour François, ce qui est fondamental… c’est la conversion des cœurs »

Six ans après l’élection du pape François (13 mars 2013), le directeur par intérim du Bureau de presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotto, revient sur ce pontificat, dans une interview à Vatican News ce 12 mars 2019. Il souligne le « courage » et la « sérénité » du pape, pour qui « ce qui est fondamental… c’est la conversion des cœurs ».

Il évoque notamment « le cœur du pontificat » : les homélies des messes du matin à la Maison Sainte-Marthe. En effet, « le pape y rencontre le peuple de Dieu ». Ces homélies, estiment-ils, « sont un gisement extraordinaire, parce que si l’on va voir ensuite les grands documents du pontificat, on observe qu’ils reprennent souvent les homélies de Sainte-Marthe, ou qu’ils en sont directement inspirés ».

Alessandro Gisotti mentionne les grands traits du pontificat, tels le « dialogue » et la « culture de la rencontre » que le pape « met en pratique avant tout avec le thème de l’amitié ». Et de citer sa rencontre, à Abou Dhabi, « avec le grand imam El-Tayeb » : « J’ai vraiment vu que l’un et l’autre se recherchaient aussi dans la proximité, conscients que la signature de la Déclaration commune sur la fraternité humaine était un geste prophétique et courageux. »

« Ce n’est jamais un dialogue avec une finalité spécifique, mais c’est un dialogue qui naît de la rencontre », fait-il remarquer. Il s’arrête également sur une constante du pontificat : l’attention aux migrants qui « sont des personnes et non des numéros ».

« Ne te laisse pas prendre par l’amertume »

Alessandro Gisotti parle également du récent Sommet sur la protection des mineurs au Vatican : « Le pape a fait preuve de courage et aussi, selon moi, d’un courage prophétique, parce que pour la première fois – face à un scandale terrible qui met en danger non seulement la crédibilité, mais par certains aspects la mission même de l’Église – il a voulu convoquer tous les présidents des épiscopats… Il faut donner une réponse mondiale à un problème mondial. »

Quant aux « mesures concrètes », il cite « la publication prochaine d’un Motu proprio, la publication d’un Vademecum de la Congrégation pour la doctrine de la foi et toute une série de règlements, ainsi que l’initiative des « task force », c’est-à-dire des experts qui peuvent aider les Conférences épiscopales à mettre en œuvre une activité de protection des mineurs ». « Pour François, ajoute-t-il, ce qui est fondamental… c’est la conversion des cœurs, qui naît de l’écoute des victimes ».

Le porte-parole du Vatican rend hommage au pape comme à un homme de paix : « François fait vraiment honneur au nom qu’il porte ». Il confie être particulièrement touché par « sa sérénité ». « Nous vivons et nous ne pouvons pas le cacher – le pape lui-même ne le cache pas – un moment très délicat, en particulier justement à cause du scandale terrible des abus. Toutefois, malgré cette grande conscience et aussi ce courage pour affronter la situation, François ne perd pas son calme, sa sérénité. Et vraiment – même en le regardant dans les moments privés, cela m’a touché par exemple de le voir beaucoup prier de près – on voit vraiment un homme de paix. C’est une paix qui, évidemment, ne vient pas du monde mais qui vient de Dieu. »

« Même à mon égard, raconte-t-il, à un moment pas facile, parce que ma charge est advenue à un moment totalement inattendu, à un moment avec des difficultés quotidiennes objectives, le pape m’a dit personnellement, à plusieurs occasions : ‘Ne te laisse pas prendre par l’amertume, reste serein’. »

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

Khách truy cập

Hôm nay: 4183

Hôm qua: 5511

Số Lượt Truy Cập: 22108508

Currently are 266 guests and no members online

Kubik-Rubik Joomla! Extensions