Tin Ngoại Ngữ

Île Maurice : visite du pape François au sanctuaire du père Laval

Le pape offre au sanctuaire une représentation de la Vierge avec l’Enfant

Le pape François a visité le sanctuaire du père Laval dans l’après-midi, à 16 h, ce lundi 9 septembre 2019, à l’île Maurice, indique le Saint-Siège. C’est le jour de l’anniversaire de la mort du bienheureux père Jacques-Désiré Laval, missionnaire spiritain français (1803- 9 septembre 1864).

Le pape a offert au sanctuaire une représentation de la Vierge Marie avec l’Enfant inspirée de la célèbre icône de la « Madone de Tendresse », mieux connue dans la culture chrétienne byzantine sous le nom de « Madone de Vladimir ».

Le pape François a quitté l’évêché ou il avait déjeuné avec les évêques de la CEDOI (Conférence épiscopale de l’océan Indien) pour se rendre en voiture au sanctuaire. À l’entrée de l’église adjacente au sanctuaire, le pape a été attendu par trois évêques de CEDOI, le curé de la paroisse et le responsable du sanctuaire.

À son arrivée, le pape a été accueilli à l’entrée du sanctuaire par une famille qui lui avait offert un cadeau de fleurs que le pape avait déposé sur la tombe du bienheureux père Laval, s’arrêtant dans une prière silencieuse. Il y avait environ 65 fidèles présents.

À la sortie, le pape François avait accueilli 12 patients et 20 membres de la famille de toxicomanes hébergés à la « Maison A », un centre d’accueil dirigé par un diacre permanent avec son épouse.

À la fin de la visite, le pape s’est rendu en voiture au palais présidentiel pour une visite de courtoisie au président de la République de Maurice.

L’icône de la « Madone de Tendresse » « souligne cette douceur particulière qui existe entre la Mère et l’Enfant », lit-on dans un communiqué du Saint-Siège. « Un signe de profonde unité et de proximité, ce qui rappelle les paroles du Psaume 17 : « Garde-moi comme la prunelle de l’œil, protège-moi à l’ombre de tes ailes. »

« Marie ne regarde pas Jésus, car elle sait qu’elle est regardée par Lui, poursuit l’explication. Au lieu de cela, elle adresse son regard incroyablement doux et en même temps triste au croyant qui contemple l’icône … Ainsi, un dialogue spirituel profond s’établit entre ceux qui contemplent, Jésus et Marie, qui se penchent vers le Fils pour chercher une consolation, tandis que le regard de l’Enfant est entièrement centré sur celui de la Mère, comme pour exprimer de la compassion pour ceux qui souffrent. »

Père Jacques-Désiré Laval

Né le 18 septembre 1803 à Croth (Eure, France), Jacques-Désiré Laval est médecin de campagne en Normandie avant de devenir prêtre en 1838. Après deux ans de service en tant que curé dans une petite paroisse au sud de Louviers, à Pinterville, il quitte l’Europe pour servir des esclaves affranchis sur l’île Maurice.

Pendant les vingt-trois de sa mission sur l’île (jusqu’à sa mort), père Laval se rend quotidiennement à l’hôpital et à la prison. Il fait construire de petites écoles de brousse et des centres de prière à travers le pays et veille à leur bon fonctionnement. En mai 1854-1856, au cours des épidémies de choléra et de variole, P. Laval sert les malades et les mourants.

Il meurt le 9 septembre 1864, malade, frappé par les attaques d’apoplexie. 40 000 personnes assistent à son enterrement.

Le père Laval est béatifié par le pape Jean-Paul II le dimanche 29 avril 1979, en la basilique de Saint-Pierre de Rome.

Khách truy cập

Hôm nay: 5405

Hôm qua: 7389

Số Lượt Truy Cập: 22821091

Currently are 48 guests and no members online

Kubik-Rubik Joomla! Extensions