Tin Ngoại Ngữ

Synode sur l’Amazonie : péché écologique, transit religieux

Briefing après les groupes l

Péché écologique, transit religieux, rôle des femmes… étaient les thèmes abordés durant le briefing de ce 11 octobre 2019, sur le Synode des évêques pour l’Amazonie. Tout autant de sujets évoqués dans les groupes linguistiques qui ont eu lieu ces trois derniers jours.

Mgr Pedro Brito Guimarâes, archevêque de Palmas au Brésil, a estimé que les examens de conscience devaient dorénavant prendre en compte les « péchés écologiques » : c’est « quelque chose de nouveau… nous devons commencer à les confesser ». Et d’assurer : « Si nous commencions à penser à un style de vie plus simple, plus cohérent et à vivre de l’essentiel, nous changerions la configuration du monde. »

Évoquant les peuples en isolement, Mgr Guimarâes a affirmé qu’hormis certains qui posaient ce choix librement, beaucoup étaient forcés à le faire pour fuir leurs territoires occupés par des exploitants. Ce sont des peuples « très fragiles », a-t-il souligné, qui se sentent « menacés ».

L’évêque de Rio Branco, Mgr Joaquín Pertíñez Fernández, a parlé quant à lui du « transit religieux » des personnes qui passent d’une Eglise à l’autre : « A cause du manque de prêtres, nous n’avons pas les conditions nécessaires pour être présents partout. Ce sont des vides que nous, comme catholiques, nous ne parvenons pas à occuper, et d’autres arrivent et les occupent… Par manque de culture, le peuple croit à de fausses promesses – même de type santé – et finit par adhérer… ils passent d’une Eglise à l’autre en cherchant une solution plus pratique que spirituelle. »

En tant que femme, sœur Birgit Weiler, missionnaire au Pérou, a salué la liberté de parole du Synode : « Nous les femmes, nous nous sentons acceptées… beaucoup d’évêques partagent nos préoccupations et ce qui nous fait souffrir, et ils veulent que les choses changent. » Elle a souhaité qu’il y ait plus de femmes dans les positions de leadership et qu’elles soient incluses dans « les décisions importantes ».

Pour le cardinal Carlos Aguiar Retes, archevêque de Mexico, le Synode a deux dimensions : la situation de l’Amazonie, mais aussi celle de toute la planète, car la première fait prendre conscience des enjeux écologiques globaux.

Khách truy cập

Hôm nay: 1121

Hôm qua: 4518

Số Lượt Truy Cập: 23228771

Currently are 33 guests and no members online

Kubik-Rubik Joomla! Extensions