Tin Ngoại Ngữ

Vietnam: La Conférence épiscopale s’engage à coordonner ses efforts à ceux du gouvernement pour renforcer la sécurité routière

Chaque année, au Vietnam, les accidents de la route font de très nombreuses victimes. Les plus dramatiques occupent les colonnes des quotidiens officiels. Cette situation inquiète non seulement les pouvoirs publics, mais aussi les responsables de la société civile parmi lesquels la hiérarchie catholique. Celle-ci vient de prendre une initiative originale en ce domaine. La Conférence épiscopale, par l’intermédiaire de son président, archevêque de Saigon, s’est ainsi engagé officiellement à participer aux efforts du Comité national de la sécurité routière pour la mobilisation et l’éducation de la population en ce domaine.

Un communiqué paru sur le site Internet de la Conférence épiscopale du Vietnam annonce, en effet, la signature d’un accord entre, d’une part, le Comité national pour la sécurité routière, organisme dépendant directement du ministère de la Circulation et des Transports, et, d’autre part, le président de la Conférence épiscopale du Vietnam. Cet accord concerne un programme d’action commune aux deux parties. Il est intitulé « Programme destiné à coordonner et à stimuler la formation et la mobilisation du clergé, des religieux, des croyants catholiques afin qu’ils participent au renforcement de l’ordre et de la sécurité dans le domaine de la circulation routière ».

Ce programme a reçu l’accord et la signature des deux parties le 9 novembre dernier dans les locaux de l’archevêché de Saigon. Les signataires sont le Comité national pour la sécurité routière et l’archevêque de Saigon, Mgr Paul Bui Van Doc, au nom de la Conférence épiscopale dont il est le président. Le programme cosigné se présente sous la forme d’un document long de quatre pages. Une première partie expose les problèmes de sécurité routière et indique comment les dignitaires de l’Eglise catholique peuvent participer à l’éducation et à la mobilisation de la population à cet égard. Le texte précise que le programme sera envoyé par la Conférence épiscopale à tous les diocèses. Chaque diocèse devra se mettre en relation avec le Comité local pour la sécurité routière afin de mettre en œuvre la mobilisation du clergé, des religieux et religieuses et des fidèles catholiques dans la campagne pour le renforcement de la sécurité sur les routes.

Aucun commentaire n’a jusqu’à présent accompagné ce que l’on peut considérer comme un essai de coopération entre les pouvoirs publics et l’Eglise du Vietnam. Cependant, voilà longtemps que le nombre très élevé d’accidents de la route préoccupe un certain nombre d’évêques au Vietnam. Dans une lettre pastorale, publiée le 7 novembre dernier, l’évêque auxiliaire de Xuân Loc, Mgr Joseph Dinh Duc Dao, exposait ainsi le problème de la sécurité routière au Vietnam : « Depuis quelque temps, la sécurité routière est devenue un très grave problème de notre société. D’innombrables accidents de la circulation se produisent et endeuillent de nombreuses familles. (…). La cause essentielle est l’absence d’esprit de responsabilité des divers conducteurs. Si tout le monde connaissait et appliquait le code de la route, respectait les priorités, les accidents diminueraient beaucoup. » La lettre rappelle ensuite que, pour un catholique, le maintien de la sécurité routière n’est pas seulement une affaire de responsabilité, mais aussi de charité à l’égard du prochain et de respect de la vie créée par Dieu. Enfin, la lettre invite les prêtres, les religieux et les responsables de la catéchèse du diocèse à introduire le thème de la sécurité routière au sein de leur action pastorale et catéchétique.

Au début de ce mois de novembre, le Comité national pour la sécurité routière annonçait (1) que, pour les dix premiers mois de l’année 2014, il y avait eu 20 800 accidents de la route provoquant la mort de 7 475 personnes (à titre de comparaison, il y en a eu 3 500 morts sur les routes de France pour l’année 2013) et faisant 19 937 blessés. Selon les commentaires accompagnant ces statistiques, ce chiffre serait en baisse par rapport à ceux qui avaient été relevés l’année dernière pour la période correspondante. (eda/jm)

(1) Rapporté par la chaîne n° 4 de la télévision vietnamienne : http://kenh14.vn/xa-hoi/10-thang-co-7475-nguoi-chet-vi-tai-nan-giao-thong-20141108075156506.chn
(Source: Eglises d'Asie, le 12 novembre 2014)

Khách truy cập

Hôm nay:5702
Hôm qua:23371
Tuần này:126341
Tháng này368544
Số Lượt Truy Cập:33705961
Số khách đang Online 340