Tin Ngoại Ngữ

Vietnam: L’archevêque de Saigon mobilise son diocèse pour la protection de l’environnement

Le 19 mars 2013, dans l’homélie de la messe d’inauguration de son pontificat, le pape François avait évoqué le thème de la protection de l’environnement par le biais de Saint-Joseph, dont c’était la fête ce jour-là. La tâche de « gardien » (custos) dont Joseph avait été chargé à l’égard de Marie et de Jésus, avait déclaré le pape, s’étendait bien au-delà, à la Création tout entière. Cette fonction est confiée à tous les chrétiens : tous sont des gardiens et protecteur du monde.Dans un récent communiqué à l’ensemble des prêtres et fidèles dont il a la charge, l’archevêque de Saigon rappelle cet appel du pape et, à l’occasion du Carême, invite les fidèles à s’engager dans une campagne active pour la protection de l’environnement de la métropole du Sud-Vietnam. Une première mobilisation aura lieu le 13 mars, dans le jeûne et la prière. Elle sera suivie par des sessions de formation qui permettront aux fidèles d’adopter un comportement adapté aux problèmes environnementaux de la grande ville de Saigon.Le communiqué, daté du 10 février 2015, a été traduit du vietnamien par la Rédaction d’Eglises d’Asie.Communiqué : « Un jour de jeûne et de prière pour la protection de l’environnement »

Aux prêtres, aux, religieux et religieuses et à l’ensemble des fidèles,Le climat change ; la Terre se réchauffe progressivement ; la banquise fond au pôle Nord comme au pôle Sud, faisant monter les eaux des mers ; l’air est pollué par les usines et les gaz d’échappement des voitures ; les régions forestières, qui sont les poumons du monde, en de nombreux endroits, ont été détruites par la surexploitation du bois ; les substances toxiques venant de nos usines polluent le cours des fleuves et des rivières. Tous ces maux constituent une menace pour l’environnement dans lequel nous, êtres humains, vivons.Se tourner concrètement vers l’homme aujourd’hui, c’est se tourner vers l’environnement dans lequel il est en train de vivre, de travailler et de se développer. Il s’agit là d’une priorité pastorale de premier ordre pour notre pape François. Dès l’homélie de la première eucharistie de son pontificat, le jour de la saint Joseph, le 19 mars 2013, le pape déclarait avec beaucoup de chaleur : « De même que pour saint Joseph qui a été le protecteur de Marie et de Jésus, notre propre vocation de garder ne concerne pas seulement nous, les chrétiens ; elle revêt une dimension qui précède et qui est simplement humaine, elle concerne tout le monde. C’est le fait de garder la Création tout entière, la beauté de la Création, comme il nous est dit dans le Livre de la Genèse et comme nous l’a montré saint François d’Assise : c’est le fait d’avoir du respect pour toute créature de Dieu et pour l’environnement dans lequel nous vivons. C’est le fait de garder les gens, d’avoir soin de tous, de chaque personne, avec amour, spécialement des enfants, des personnes âgées, de celles qui sont plus fragiles et qui souvent sont dans la périphérie de notre cœur. C’est d’avoir soin l’un de l’autre dans la famille : les époux se gardent réciproquement, puis comme parents ils prennent soin des enfants et avec le temps aussi les enfants deviennent gardiens des parents. C’est le fait de vivre avec sincérité les amitiés, qui sont une garde réciproque dans la confiance, dans le respect et dans le bien. Au fond, tout est confié à la garde de l’homme, et c’est une responsabilité qui nous concerne tous. Soyez des gardiens des dons de Dieu ! »Dans la situation présente, une situation critique du fait des conditions climatiques et de l’état de l’environnement, pour répondre à l’appel du pape François a été fondée une organisation ecclésiale qui s’appelle « Mouvement catholique mondial pour le climat », composée d’évêques, de prêtres, de religieux et religieuses, de laïcs, de théologiens, de scientifiques, appartenant à de nombreux pays,En tant que représentant de l’archidiocèse, j’ai enregistré notre communauté auprès de ce mouvement et donné notre accord pour contribuer aux deux œuvres concrètes suivantes :1. Notre archevêché consacrera le vendredi 13 mars 2015, qui suit le troisième dimanche de Carême, en jour de jeûne et de prière pour l’environnement. En même temps, nous consacrerons les ressources prévues pour l’alimentation et l’amusement ce jour-là à une contribution au financement du programme d’études et d’incitation concernant la préservation de notre environnement.2. Une session de formation à la préservation de l’environnement accompagnée d’exemples concrets sera organisée par la Commission ‘Caritas et Action sociale’.Je souhaite que l’ensemble de notre archidiocèse participe positivement à ce jour de jeûne et de prière du 13 mars ainsi qu’aux programmes de formation afin de prendre soin de notre environnement, qui est une œuvre que Dieu nous a confiée et donnée à accomplir.(eda/jm)Le 10 février 2015.
Mgr Paul Bui Van Doc
(Source: Eglises d'Asie, le 12 mars 2015)

Khách truy cập

Hôm nay:563
Hôm qua:22897
Tuần này:102936
Tháng này23460
Số Lượt Truy Cập:36715481
Số khách đang Online 200