Tin Ngoại Ngữ

Irak : "Marie qui défait les noeuds" auprès des réfugiés

ROME, 1 avril 2015 (Zenit.org) - Une délégation du Conseil pontifical Cor Unum – dicastère "de la charité du pape" – s'est rendue en Irak et a apporté aux réfugiés une icône de « Marie qui défait les noeuds », bénie par le pape.

De retour du voyage, le sous-secrétaire Mgr Segundo Tejado Muñoz donne son témoignage au micro de Radio Vatican, le 31 mars : « il s'agissait avant tout de rencontrer les personnes et familles réfugiées, chassées de leurs terres ».

Appel à la solidarité des catholiques

Les participants à la mission, parmi lesquels M. Michel Roy, secrétaire général de Caritas Internationalis, ont également encouragé les organisations humanitaires catholiques travaillant sur le terrain : « ils sont les bras de l’Église... et ils travaillent vraiment dans des situations très difficiles ».

Mgr Tejado Muñoz détaille le contexte de l'accueil des réfugiés, alors que certaines familles vivent « une rancœur » qui s'exprime en « violence », et que nombre d'hommes, sans travail, « restent tout le jour sans rien faire ».

Soutenus par l’Église, les volontaires sont appelés non pas à se contenter de « donner à manger ou chercher un logement », mais à « apporter la présence du Seigneur, dans cette situation absurde et complètement injuste ».

La mission du dicastère s'est rendue à Erbil, dans le Kurdistan irakien, puis à Duhok, qui abrite une grande partie des réfugiés – chrétiens et d'autres minorités – de la plaine de Ninive. Caritas Irak y organise des aides dans les domaines de l’éducation, de la santé et du logement.

A Erbil, la délégation a visité des camps et a rencontré entre autres le représentant des Nations-Unies, qui a exprimé la préoccupation de l'ONU, constatant une diminution des fonds alloués aux aides : « Je profite de cette occasion pour faire appel à la solidarité des catholiques, afin qu'aucun projet ne soit interrompu par manque de fonds », car « la situation humanitaire est très grave », souligne Mgr Tejado Muñoz.

Marie qui défait les noeuds en Irak

La veille du départ, le 25 mars, le sous-secrétaire et Mgr Khaled Ayad Bishay, official de la Congrégation pour les Églises orientales, ont demandé au pape de bénir une icône de « Marie qui défait les nœuds » : « Il y a tant de nœuds à défaire dans cette situation en Irak... Nous avons apporté cette Vierge bénie par le pape aux évêques, aux représentants de ces Églises, de ces organisations, de ces réfugiés. »

« Le pape nous a encouragés, nous sommes partis avec sa bénédiction. En ce temps pascal, nous avons apporté la nouvelle que le Christ est ressuscité et que même dans une situation aussi difficile il y a toujours une lumière : la Résurrection du Christ, qui a vaincu la mort », ajoute-t-il.

Mgr Tejado Muñoz évoque l'avenir très incertain : « il ne sera pas facile aux familles de retourner chez elles... C'est ce qu'ils désirent, mais il confient aussi : “Ce ne sera pas facile, car souvent nous avons été menacés par nos propres voisins, qui nous disaient que quand daesh arriverait ils nous dénonceraient”. C'est vraiment une situation dramatique ! »

« On estime aujourd'hui à 2,5 millions les réfugiés rien qu'en Irak... Même si nous ne sommes restés que quelques jours, nous avons touché de nos mains la souffrance de ces personnes, de ces familles », conclut-il.

Anne Kurian 

Khách truy cập

Hôm nay:580
Hôm qua:22897
Tuần này:102953
Tháng này23477
Số Lượt Truy Cập:36715498
Số khách đang Online 209