Tin Ngoại Ngữ

Les évêques chiliens au nouveau président: «Le pays vous a confié une grande mission»

Dans un message, la conférence épiscopale du pays sud-américain félicite Gabriel Boric pour son élection à la présidence de la République; elle y réitère aussi la volonté de l’Église de contribuer à l’édification d’un société chilienne plus juste et fraternelle.

«Au nom de la conférence épiscopale du Chili (CEC), nous vous félicitons pour votre victoire électorale, qui vous conduira à assumer la présidence de la République à partir de mars prochain. Le pays vous a accordé sa confiance et vous confie une grande mission, destinée à diriger le destin de notre pays en tant que première autorité et premier serviteur» : ainsi débute le communiqué des évêques à Gabriel Boric. Soutenu par une coalition de gauche, l’ancien leader étudiant âgé de 35 ans a remporté le 2e tour de l’élection présidentielle avec 55,87% des voix contre 44,13% pour son adversaire d’extrême-droite, José Antonio Kast, qui a reconnu sa défaite.

«Nous prions Dieu de vous donner la sagesse et la force, dont vous aurez sans aucun doute besoin», poursuit la note signée par le cardinal Celestino Aós Braco, évêque de Santiago et président de la conférence épiscopale, et Mgr Sergio Pérez de Arce Arriagada, évêque de Chillán et secrétaire général de la CEC. «La mission est toujours plus grande que nos possibilités et nos capacités, mais nous avons confiance qu'avec la collaboration des citoyens, le travail des différents acteurs sociaux et politiques, et la force spirituelle qui vient de la foi et des convictions humaines les plus profondes, vous pourrez affronter votre tâche avec générosité, engagement et prudence».

Et les évêques de conclure : «l'Église chilienne veut continuer à contribuer, à partir de sa mission particulière, à la construction d'une humanité plus juste et plus fraternelle, où surtout les pauvres et ceux qui souffrent sont respectés dans leur dignité. Comptez sur notre soutien et nos prières, ainsi que sur la contribution de notre action pastorale, que nous mènerons toujours dans le respect de l'ordre démocratique de notre pays et de ses autorités légitimement élues».

Depuis octobre 2019, le Chili connaît une période de troubles marquée par des manifestations et des violences qui n'ont pas épargné l'Église. Avec le plébiscite du 25 octobre 2020, les Chiliens ont sanctionné le début du processus de rédaction d'une nouvelle Constitution. Le 21 novembre 2021, des élections présidentielles, législatives et régionales ont été organisées dans un climat fortement polarisé, et le 19 décembre, un second tour a donc eu lieu entre les deux candidats à la présidence. À la veille des élections, les évêques avaient souligné que «celui qui viendra gouverner le pays au cours de la prochaine période aura une tâche difficile et complexe».

Vatican News

 

Khách truy cập

Hôm nay:8838
Hôm qua:19889
Tuần này:65509
Tháng này143584
Số Lượt Truy Cập:36835605
Số khách đang Online 271